Voyager à L’Equateur : Le tourisme communautaire à Saraguro



L’Equateur est un très beau pays. Il possède une beauté naturelle à couper le souffle et une population aimable et humble, qui ne laisse aucun touriste indifférent.



Pour se rendre en Equateur, de nombreux comparateurs de vols fournissent des offres intéressantes et bon marché. Un vol Équateur online peut se trouver à très bon prix sur certains sites.



Dans cet article, je vais parler d’un tourisme qui sort du cadre classique. Il s’agit du tourisme communautaire, une forme de tourisme gérée exclusivement par la population locale. Elle devient un membre actif du tourisme, afin d’avoir accès aux retombées économiques de ce secteur très lucratif. En Equateur, ce type de tourisme est en train de se développer depuis quelques années. 
 
 
 



Au sud du pays, au nord du département de Loja, se trouve Saraguro, à deux heures de Cuenca et à 50 minutes de Loja. Dans les villes qui composent le canton Saraguro, nous arrivons à la communauté de Lagunas. Dans ce lieu vit Rosita Lozano, elle était l’une des premières à ouvrir sa maison aux touristes.

La seule différence de sa maison avec les autres de la communauté est que des chambres privées ont été construites pour les visiteurs.

Cette maison ne est pas une auberge de jeunesse. Les touristes qui viennent ici, doivent s’impliquer dans la vie de Rosita et de sa famille, collaborer aux activités qu’ils réalisent pour subsister comme la cuisine, cultiver la terre, entre autres choses. 




 
 
Outre l’agriculture, la famille Lozano vit de l’artisanat: et aussi ici les touristes accueillis participent.

Ces jours-ci, une fille allemande se trouve dans la maison de Rosita. Elle va rester une année entière. Klara Hackenstrass a 18 ans et est venue en Équateur en tant que bénévole. Elle est hébergée dans la maison de Rosita et doit participer aux tâches ménagères.

Cela fait déjà 14 ans que Rosita reçoit des touristes et elle dit ne pas du tout regretter l’expérience.

Comme Rosita, plusieurs indigènes Saraguro ont ouvert leurs maisons aux touristes et espèrent petit à petit en attirer de plus en plus. Les valeurs qu’ils facturent ne sont pas seulement un gain pour eux, car une partie des gains est utilisée pour les travaux qui profitent à toute la population. C’est pour cela, qu’ils disent que le concept de tourisme communautaire est ici juste et équitable pour tous.

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.